Juliette DumontChange photo
    Add Contact Information
    Chronologie de l'Amérique latine en 2014
    Download (.pdf)
    Ao decorrer do século XX, o Brasil desenvolveu uma diplomacia cultural original afim de defender seus interesses econômicos e estratégicos no mundo. A partir dos anos 1920, o Itamaraty defendeu uma política cultural pragmática, cujos... more
    Ao decorrer do século XX, o Brasil desenvolveu uma diplomacia cultural original afim de defender seus interesses econômicos e estratégicos no mundo. A partir dos anos 1920, o Itamaraty defendeu uma política cultural pragmática, cujos conteúdos e estruturas sofreram importantes modificações conforme o período, o regime político, a composição do corpo diplomático e as diferentes concepções de sua identidade nacional. O artigo analisa a gênese da diplomacia cultural brasileira através de suas instituições, meios de atuação, objetivos e países destinatários, e estuda a significação histórica da ação cultural para uma potência emergente do hemisfério ocidental.
    Download (.pdf)
    In 1921 the League of Nations founded the International Committee on Intellectual Cooperation (ICIC). Five years later, the International Institute of Intellectual Cooperation (IIIC) was inaugurated, designed to be the executive organ of... more
    In 1921 the League of Nations founded the International Committee on Intellectual Cooperation (ICIC). Five years later, the International Institute of Intellectual Cooperation (IIIC) was inaugurated, designed to be the executive organ of the ICIC—and a means for France to maintain its cultural influence all over the world, as the institute was located in Paris and the French government provided, at the beginning, for its financial needs. The International Organization of Intellectual Cooperation (IOIC) gathered the ICIC and IIIC. Mostly European-rooted, the IIIC nevertheless attracted many Latin American governments and intellectuals: national committees were created in several countries and national delegates were appointed in Paris.
    Meanwhile, the Pan American Union was developing its program in intellectual cooperation on a hemispheric scale. Since the Fourth Inter-American Conference in Buenos Aires, in 1910, the topic had been on the agenda. Moreover, in 1917, a section of the Pan American Union was created in order to facilitate intellectual cooperation; in 1929 it became the Office of Intellectual Cooperation with an expanded scope of action. This new committee was meant to deal with everything related to “the cultural development of the Continent.” The previous year, during the Sixth Inter-American Conference in Havana, a resolution was adopted calling for an Inter-American Institute of Intellectual Cooperation (IAIIC).
    The relationship between the League of Nations and the Pan American Union under the umbrella of intellectual cooperation has not benefitted from extensive scholarship, yet it fuels the debate between universalism and regionalism as this proposed IAIIC would have been in competition with the IIIC. This is clearly how European representatives perceived the proposal even though they refrained from criticizing it openly. 
    On this issue among others, Latin America stood in the middle of the rivalry between Europe and the League of Nations on one hand and the US-influenced Pan American Union on the other. The projected IAIIC found itself at a crossroads of diverse and at times diverging stakes and interests, and its story sheds light on the role and position of a Latin America torn between influences from both sides of the Atlantic.
    Download (.pdf)
    Dans les années 1930-1940, l’Argentine développe les outils et les structures d’une diplomatie culturelle qui doit lui permettre d’affirmer sa place et son rôle sur la scène internationale en promouvant une image positive d’elle-même.... more
    Dans les années 1930-1940, l’Argentine développe les outils et les structures d’une diplomatie culturelle qui doit lui permettre d’affirmer sa place et son rôle sur la scène internationale en promouvant une image positive d’elle-même. Cette diplomatie culturelle est menée conjointement par le ministère des Relations extérieures et la commission argentine de coopération intellectuelle, organisme chargé de faire le lien avec l’Institut International de Coopération Intellectuelle (IICI), ancêtre de l’UNESCO fondé sous les auspices de la Société des Nations en 1926 et dont le siège est à Paris.
    Parmi les instruments privilégiés pour mener une telle entreprise, le livre occupe une place de choix.  Considéré comme le meilleur ambassadeur de la « force spirituelle » de l’Argentine, il fait l’objet de nombreuses initiatives visant à faire connaître à l’étranger – c’est-à-dire, en premier lieu, en Europe, et dans un second temps, dans le reste de l’Amérique latine – la production culturelle nationale. Distribution de livres par le ministère, échanges entre bibliothèques, mais aussi expositions d’ouvrages dans plusieurs capitales européennes et sud-américaines constituent ainsi un éventail d’actions destinées à faire rayonner la culture argentine à l’extérieur. En outre, la commission argentine de coopération intellectuelle est à l’origine de la publication de plusieurs ouvrages destinés à un public étrangers, certains d’entre eux étant publiés en français.
    Parmi ceux-là figure Le paysage et l’âme argentins, « anthologie des écrivains argentins qui donnent l’idée la plus juste des paysages, des sentiments, des coutumes et des légendes argentines », faisant la part belle au folklore, à un imaginaire national où la terre et les racines sont privilégiées, où la figure du gaucho est omniprésente.
    Notre objectif est de montrer que la publication et la diffusion, en français et en espagnol, de l’ouvrage Le paysage et l’âme argentins, objet littéraire conçu dans l’optique d’une diplomatie culturelle visant à produire un imaginaire spécifique auprès d’un public étranger, relèvent d’un processus articulant les échelles nationales, transnationales et internationales.
    Dans cet article, nous nous proposons, dans un premier temps, de replacer cette publication dans le contexte de la diplomatie culturelle argentine naissante et de l’image de cette nation que l’on souhaite projeter sur la scène internationale. Par la suite, il s’agira de montrer que cette initiative s’inscrit dans une dynamique et un espace qui dépassent les frontières argentines, en rendant compte notamment des débats autour de la collection ibéro-américaine de l’IICI. Ces derniers montrent en effet que la valorisation d’une littérature privilégiant la culture populaire et le folklore constitue une tendance observable dans l’ensemble de l’espace latino-américain. Enfin, nous nous intéresserons à la question de sa réception, telle qu’elle est appréhendée par les acteurs argentins et latino-américains, qui tantôt se réjouissent de l’accueil réservé à ce type de publication, tantôt s’inquiètent de l’assignation à l’exotisme que ces productions culturelles pourraient engendrer auprès d’un public européen sous le regard duquel on ne cesse de se placer.
    During the 20th century, Brazil developed a specific cultural diplomacy in order to defend its economic and geostrategic interests on the global chessboard. Beginning in the 1920s, the Brazilian Foreign Office – Itamaraty – mapped out... more
    During the 20th century, Brazil developed a specific cultural diplomacy in order to defend its economic and geostrategic interests on the global chessboard. Beginning in the 1920s, the Brazilian Foreign Office – Itamaraty – mapped out tools for a pragmatic cultural promotion, the contents and structures of which fluctuated depending on the actors, political regimes and conceptions of national identity. A first synthesis on the subject, this article examines the genesis of Brazilian cultural diplomacy, considering its institutions, recipients and objectives, and analyzes the meaning of cultural politics for an emerging power of the Western World.
    Download (.pdf)
    Download (.pdf)
    Download (.pdf)
    From the 1930s Brazil has been building the tools of a cultural diplomacy, trying to show the world a positive image of the country. This process takes roots in intellectual cooperation practices which develop in Latin America at the end... more
    From the 1930s Brazil has been building the tools of a cultural diplomacy, trying to show the world a positive image of the country. This process takes roots in intellectual cooperation practices which develop in Latin America at the end of the 19th century, and thanks to protagonists and networks that emerge in the days following the First World War, in an international surrounding, through the International Institute of Intellectual Cooperation, depending on the League of Nations, and through the inter-american system. Therefore, it's on a score played as much in Europe as in America, in a development process mixing the national, transnational and international scales that some Brazilian actors construct their country's international identity.
    Download (.pdf)
    "En 1936 est créée la Commission argentine de Coopération intellectuelle, suivant ainsi l’exemple des nombreux pays participent aux travaux de l’Institut International de Coopération intellectuelle, ancêtre de l’UNESCO fonctionnant sous... more
    "En 1936 est créée la Commission argentine de Coopération intellectuelle, suivant ainsi l’exemple des nombreux pays participent aux travaux de l’Institut International de Coopération intellectuelle, ancêtre de l’UNESCO fonctionnant sous les auspices de la Société des Nations depuis 1924. Il s’agit, selon les mots de son secrétaire général, Antonio Aita, de permettre à l’Argentine d’apporter sa contribution à la culture universelle. Pour cela, il faut que soit connue la « vraie » Argentine. La commission publie à cette fin un certain nombre d’ouvrages, dont Le paysage et l’âme argentine, recueil de contes et de légendes paru en 1938 ; La vida y la cultura en la Argentina, publié en 1939 et rassemblant des essais réalisés par des intellectuels européens à l’occasion d’une exposition de livres argentins à Paris et à Rome ; et Regards sur l’Argentine, publié en 1941.
    Quelle est l’identité argentine proposée par cette commission ? Comment utilise-t-elle des intellectuels comme Jules Romains ou Paul Valéry ? Y-a-t-il rupture avec la vision que des livres comme Argentine, terre promise, de Paul Azan, paru en 1943, ou L’Argentine moderne, de W. H. Koebel, paru en 1919, offrent de ce pays ?
    "
    Research Interests:
    Download (.pdf)
    Download (.pdf)
    Download (.pdf)
    Lorsqu’on aborde la question des relations culturelles en Amérique latine, c’est souvent à des constats d’échec que l’on est confronté. Les propos sur l’ignorance des pays latino-américains vis-à-vis de leurs voisins semblent être un... more
    Lorsqu’on aborde la question des relations culturelles en Amérique latine, c’est souvent à des constats d’échec que l’on est confronté. Les propos sur l’ignorance des pays latino-américains vis-à-vis de leurs voisins semblent être un leitmotiv présent dès la fin du XIXème siècle. La nécessité de modifier, au sein des systèmes éducatifs comme au niveau de la production culturelle, les images et impressions mutuelles qui influent sur les relations interaméricaines, a fait plusieurs fois l’objet d’accords et de déclarations de principes. Aujourd’hui, il faudrait lui adjoindre un nouvel impératif : dépasser le point de vue national pour adopter une logique régionale dans le cadre du MERCOSUR. Ce qui nous amène à nous demander s’il existe une politique cohérente au niveau du MERCOSUR concernant la culture et les industries culturelles. Cette politique est-elle envisagée uniquement du point de vue économique, ou également sur le plan de l’identité culturelle ?
    Cet article n’a pas pour ambition de dresser un tableau exhaustif des industries culturelles argentines.Il s’agit plutôt de donner quelques clés pour appréhender leur rôle et leur place dans l’Argentine d’aujourd’hui, non seulement en... more
    Cet article n’a pas pour ambition de dresser un tableau exhaustif des industries culturelles argentines.Il s’agit plutôt de donner quelques clés pour appréhender leur rôle et leur place dans l’Argentine d’aujourd’hui, non seulement en termes économiques, mais aussi politiques, législatifs et identitaires.
    -
    author rank

    Join Juliette and 37,939,033 other researchers on Academia.edu

    not now
    Academia © 2016